WANG WEN Invisible City

Intitulé d’après un roman d’Italo Calvino, « Invisible City », dixième album des prolifiques Chinois de Wang Wen, vient de voir le jour. En dix-neuf ans de carrière, et nombre d’albums éblouissants, les post-rockeurs de Dalian ont prouvé leur valeur incontestable sur la scène internationale du post-rock. « Invisible City » emprunte de nouvelles voix, tente de nouvelles expériences sonores. Des expériences qui parviendront peut-être à enchanter les oreilles de certains, mais qui n’ont malheureusement pas su trouver grâce auprès des miennes… Lire la suite

Publicités

EF Vāyu au Batofar

ef_batofar_25-11-2016_totoromoon-1

Voilà déjà trois ans que les Suédois de EF n’étaient pas venus à Paris (mon live report de leur concert au Batofar en 2013 à retrouver ici). Il y a quelques jours, le groupe était de retour sur la scène du Batofar pour présenter « Vāyu », son nouvel EP paru chez Pelagic Records. Des retrouvailles que j’attendais avec impatience, non seulement parce qu’il me tardait de retrouver le groupe capable de merveilles en live, mais aussi parce que la découverte de leurs nouveaux morceaux m’avait enchantée. Lire la suite

MONO Requiem For Hell

mono_requiem-for-hell

Totoromoon fête aujourd’hui ses 4 ans. Le 16 octobre 2012, après avoir participé quelques temps à un webzine musical collaboratif, je décidais de créer un blog rien qu’à moi, et publiais ici mon premier article. Sous l’oeil bienveillant de ce cher Totoro, esprit des forêts et pourvoyeur des rêves, mon petit blog a grandi.

Je reçois à présent plusieurs dizaines de demandes de chroniques et de suggestions d’écoute chaque semaine. J’ai la chance d’avoir établi des partenariats avec des salles de concerts et avec de fantastiques labels (Moderna Records, Fluttery Records, Talitres, Pelagic Records…). Je suis heureuse de travailler avec plusieurs attachés de presse qui savent cibler la musique qu’ils m’envoient (je salue au passage Xavier qui a été le premier à m’accorder sa confiance). Et je suis surtout heureuse d’être de plus en plus régulièrement contactée par des lecteurs passionnés qui partagent avec moi leurs découvertes, et par des groupes talentueux qui me font confiance pour écouter et parler de leur musique. Je continue de choisir avec soin ce que j’ai envie de partager avec vous, qu’on me l’ait envoyé ou non, et d’écrire avec le coeur, car c’est selon moi la meilleure manière qui soit pour parler d’un art qui touche autant à la sensibilité et aux émotions.

En ce jour particulier où Totoromoon fête ses 4 ans, je veux vous remercier, tous et chacun, d’être fidèles à ce petit blog, de contribuer à le faire grandir chaque jour, et d’emplir mon quotidien de douceur. J’espère toujours contribuer modestement à illuminer le vôtre, au gré de jolies découvertes musicales.

Pour célébrer l’événement, et comme un clin d’oeil du calendrier, un merveilleux album vient de voir le jour. Un album qui, dès la première écoute, est monté directement se positionner tout en haut de mon top des meilleures sorties musicales de l’année.

« Requiem For Hell », nouvel opus des post-rockeurs japonais de Mono, est pour moi un véritable coup de foudre musical comme il en arrive peu. Et j’espère que vous l’aimerez autant que je l’aime. Lire la suite

WANG WEN Sweet Home, Go !

wang-wen_sweet-home-go_cover

Cet automne 2016 est un très grand cru pour les nouveautés post-rock, particulièrement chez les excellents Pelagic Records. Le nouvel album des suédois de PG Lost fraîchement paru (ma chronique de « Versus » à retrouver ici), c’est au tour des prolifiques Wang Wen de donner le jour à un nouvel opus. « Sweet Home, Go ! » est le 9e album de ceux qui sont sans conteste les plus grands représentants du post-rock chinois. Et cet album est à n’en pas douter l’album le plus réussi du groupe. 7 morceaux pour près d’1h15 de musique d’une beauté époustouflante. A découvrir absolument. Lire la suite

PG. LOST Versus

pel066-pg-lost-versus-cover

Quatre ans après le mémorable « Key », les post-rockeurs suédois de PG. Lost sont de retour avec « Versus », paru via les excellents Pelagic Records. Un album que j’attendais avec un mélange d’impatience et de fébrilité, comme pour tous les nouveaux albums de groupes particulièrement chers à mon coeur. Ces groupes dont PG. Lost, par le pouvoir de ses sublimes ondulations ensorcelantes et frénétiques, fait partie. « Versus » se révèle différent de ce que j’attendais, plus épais, plus rageur, plus tonitruant… mais malgré tout très réussi.  Lire la suite