JOSH ALEXANDER Hiraeth

Un nouvel album aux confluents de la musique classique et de la musique électronique, océan de douceur et d’apaisement parfait, est arrivé il a quelques semaines dans ma boîte à lettres. « Hiraeth », premier opus du compositeur britannique Josh Alexander, vient tout juste de paraître chez Moderna Records, et je vous le recommande absolument. Lire la suite

Publicités

OLAFUR ARNALDS Re:member

« Donne-moi tes mains que mon coeur s’y forme
S’y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement »

– Louis Aragon, Les mains d’Elsa.

Il est des jours où l’on aimerait que le monde se taise.

Que tout cesse. Une bonne fois. Là.

Le tumulte. L’impatience. La course folle.

Les souvenirs. Les angoisses. La douleur. Les chagrins.

Des jours où l’on aimerait déposer son coeur au creux des mains de ceux qu’on aime, et les laisser en prendre soin.

Le nouvel album d’Olafur Arnalds m’est arrivé un de ces jours-là. De sa douce gravité, il a su toucher mon âme. Pour moi, il a pris la forme de ces mains aimées. J’y ai déposé mon coeur. Je l’ai laissé le soigner.

« Re:member » est paru à la fin de l’été, il est parfait pour apaiser les jours sombres. Lire la suite

Moderna Records Summer Singles Series : Les Singles Néo-Classiques de l’Été

Six semaines. Six artistes. Six morceaux néo-classiques inédits à découvrir. Ainsi s’est déroulé l’été de mes amis québécois de Moderna Records. Un été fait de compositions délicates et lumineuses, douceurs parfaites sélectionnées avec soin par l’excellent label montréalais.

Lire la suite

TIM LINGHAUS Memory Sketches

Après un EP paru en 2016 chez Moderna Records, le compositeur allemand Tim Linghaus est de retour avec son premier album. « Memory Sketches » donne forme aux souvenirs, les préservant pour l’éternité, à travers des tableaux aux couleurs à la fois vives et douces. Là où les sons se font vibrants et émouvants. Un premier album réussi, à savourer quand vient la nuit. Lire la suite

POPPY ACKROYD Resolve

« Tout ce qui est resté du non-dit en moi, dès que j’entends de la musique, se montre et je pleure et c’est impossible. Voilà. (…) Elle ne sait pas ce qu’elle dit la musique, elle ne sait pas ce qu’elle fait. Elle est innocente à en hurler. »

– Marguerite Duras, Entretien avec Marianne Alphant.

La musique et l’émotion intenable. La musique au-delà des mots.

Et ces albums qui viennent vous foudroyer l’âme et confirmer ces propos.

Le nouvel opus de Poppy Ackroyd est de ceux-là.

Beauté sublime à faire jaillir les larmes.

Au-delà du langage.

Au-delà de tout.

Bijou. Lire la suite

FEATHER DRUG Piano Works

« Une stupeur
commençait dans ses yeux : que cela fût
possible. Une tristesse aussi,
vaste comme ce qui venait sur lui,
qui brisait les barrières de sa vie,
vertes, pleines d’oiseaux. »

– Philippe Jaccottet, A la lumière d’hiver.

Nouvelle année. Nouvelle page à écrire. Celle de tous les possibles. Celle de toutes les barrières brisées.

Et toujours plus de belle musique à découvrir et à partager.

Cela fait de nombreuses semaines que j’écoute les compositions de Guillaume Thévenot, multi-instrumentiste talentueux oeuvrant sous le nom de Feather Drug. Je les gardais précieusement de côté. Je trouvais qu’ouvrir cette nouvelle année de chroniques avec elles serait parfait.

Une nouvelle année de douceur, au creux des notes, de leurs émotions et de leur poésie. Lire la suite

JAKOB LINDHAGEN Paces

Compositeur de la musique du court-métrage « Push It », sélectionné cette année au Festival de Cannes, et du documentaire « Skörheten » (Fragility), sélectionné au prix Europa et lauréat d’un Guldbagge award, Jakob Lindhagen est un multi-instrumentiste de talent. Il y a quelques semaines, il donnait le jour à son premier album. C’est dans le cocon de sa maison, à Stockholm où il réside, que le jeune suédois a composé et enregistré « Paces ». Un album néo-classique aux sonorités douces et intimes, à découvrir. Lire la suite

AKIRA KOSEMURA In The Dark Woods

Pianiste, compositeur, sound designer et producteur japonais, Akira Kosemura vit à Tokyo. Agé d’à peine plus de 30 ans, cet artiste prolifique et salué par la critique internationale a déjà à son actif près de dix albums et EPs. A Milan, en 2015, il fut également l’artiste choisi pour créer la musique du pavillon du Japon lors de l’exposition universelle.

Après pas moins de deux opus parus l’année dernière, dont un recueil d’improvisations au piano, Akira Kosemura est de retour avec un nouvel album. « In The Dark Woods » est paru au début de l’automne, sur les labels Schole et 1631 Recordings. Forêt baignée de brume, l’album marie tous les éléments chers à l’artiste. Piano, Wurlitzer, field recording, synthétiser et quatuor à cordes se répondent ainsi dans des compositions sensibles et intimes. Un album où la quiétude est reine. A découvrir. Lire la suite