BANTAM LYONS Melatonin Spree au Point Ephémère

Bantam Lyons Point Ephémère 24.03.2016 Totoromoon

Mes rockeurs bretons préférés étaient de retour à Paris la semaine dernière pour présenter en live leur nouvel album. « Melatonin Spree » sort officiellement le 1er avril, mais j’ai eu la chance de pouvoir me le procurer en avant-première à l’occasion de la venue du groupe pour un concert mémorable au Point Ephémère. Depuis, il tourne en boucle à plein volume non seulement dans ma chaîne hi-fi, mais aussi dans les enceintes de mon ordinateur, dans mon baladeur MP3, à la maison, dans la rue, dans le bus, dans le métro, au bureau… partout. « Melatonin Spree » est devenu une obsession.

Je l’avais déjà dit, mais ce sera désormais écrit : je suis amoureuse des Bantam Lyons.

Depuis un an et ma découverte de l’EP « I Want To Be Peter Crouch » (ma chronique ici), Bantam Lyons n’en finit plus de me subjuguer de son rock tourbillonnant, fiévreux et obsédant.

Deux concerts (mes live reports ici, et ) et un autre EP plus tard (classé EP de l’année dans mon top 2015, ma chronique ), les rockeurs bretons ont confirmé qu’ils occupaient une place de choix dans le coeur de la musique addict que je suis. Avec ce nouvel album, ils remportent à présent la palme du groupe qui aura récemment su me transporter le plus, tous genres confondus.

Un bijou à vous procurer de toute urgence. Lire la suite

Publicités

FUZETA Pavilhão Chinês Release Party au Point Ephémère

Fuzeta_Pavilhao Chines

Il y a quelques jours, le quatuor morbihannais Fuzeta était de retour, brandissant plus haut que jamais son indie pop gracieuse. Faite de l’alternance de bourrasques et d’accalmies, la musique des frères Sims et de leur ami Jérémy Hervé a des échos lointains de post-rock, le chant choral en plus.

Le nouvel EP du groupe, « Pavilhão Chinês », nommé d’après un bar de Lisbonne, m’a séduite autant que son prédécesseur, le réussi « Dive » (ma chronique à lire ou à relire ici). Plus sombre que son prédécesseur, « Pavilhão Chinês » a pris une nouvelle dimension sur scène la semaine dernière, lors de la release party du groupe à Paris, au Point Ephémère. Lire la suite

Top Concerts 2015

Top Concerts 2015

Parce que, pour moi, rien n’égale la musique live. Parce que, comme je vous le confiais dans mes mots pour Paris au lendemain des attentats de novembre (ici), une salle de concert restera toujours l’un des endroits sur terre où je me sens le mieux. L’endroit où les émotions sont les plus simples et les plus intenses à la fois. Dans le scintillement des guitares et dans les notes qui s’envolent…

Voici donc la sélection des concerts qui ont marqué mon année 2015, tous genres musicaux confondus. Lire la suite

ALAMO RACE TRACK au Point Ephémère

Totoromoon@AlamoRaceTrack

Pour ma dernière chronique sur le blog avant quelques jours de vacances loin de tout (loin des malpolis du métro parisien, loin des pigeons du balcon, loin de l’horrible musique techno du voisin, et aussi loin du clavier de l’ordinateur…), je veux finir en apothéose, avec le récit de la soirée d’un concert fantastique, celui de mes chouchoux néerlandais d’Alamo Race Track, qui, en plus d’être des génies de la musique, sont aussi adorables puisqu’ils citaient il y a quelques jours Totoromoon sur la page d’accueil de leur site web.

Ils étaient de passage à Paris ce lundi, au Point Ephémère, pour présenter leur nouvel album, « Hawks » (ma chronique à lire ou à relire ici), lors d’un set généreux et intense : une merveille de live comme ils savent si bien le faire. Lire la suite

JESSICA93 au Point Ephémère

Winter Camp Festival 2014

Le Point Ephémère accueillait ce 13 décembre la dernière soirée du Winter Camp Festival. L’occasion pour moi de découvrir sur scène le fascinant Geoffroy Laporte alias Jessica93. One man band apocalyptique, Jessica93 délivre une musique sombre et hypnotique, à la fois inquiétante et irrésistiblement enivrante.

Si vous avez manqué mes articles à son sujet, vous pouvez vous rattraper avec ma chronique de son premier album « Who Cares » ici, ou avec celle du dernier en date « Rise » .

Jessica93_Point Ephémère 13122014 (1)

En ce samedi soir, dans un Point Ephémère plein à craquer, Geoffroy Laporte aura fait souffler une bise électrique, brumeuse et glacée. Un concert hypnotique et intense.

Lire la suite

THIS WILL DESTROY YOU au Point Ephémère

This Will Destroy You_Point Ephémère_2012_0 1

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Et, comme tous les ans, j’ai décidé de faire ce qu’il me plaît. Bon, cette année, je n’ai pas pris ma journée, donc il faut que je m’accommode de quelques heures de travail pour le bien du service public. Je ne suis pas une grande femme, mais la patrie m’en sera néanmoins très certainement reconnaissante, dixit ce cher Panthéon. Ou du moins, mes collègues, à qui j’ai apporté quelques douceurs pour fêter l’événement, le seront un peu.

Trève de bavardages. Donc aujourd’hui, pour me faire plaisir, j’ai eu envie de republier le tout premier live report de ma courte expérience de blogueuse, paru sur le blog Escape The Masses il y a de cela un peu plus de deux ans. Comme c’est lui qui m’a donné envie de commencer à écrire sur le post-rock et la musique live, il a pour moi une saveur particulière. Je suis sûre que vous l’aviez manqué : voici donc une occasion de vous rattraper.

Cet article concernait le post-rock et un groupe de post-rockeurs que j’aime beaucoup : This Will Destroy You. Alors que le nouvel album de ce quatuor texan, « Another Language », est annoncé pour septembre, l’envie ma prise de me replonger dans le souvenir de cette belle soirée d’avril 2012 au Point Ephémère… Lire la suite

Soirée Post-Rock/Shoegaze au Point Ephémère

Point Ephémère 25 avril 2014

Il y a quelques jours, une nouvelle très belle soirée musicale était organisée par Kongfuzi au Point Ephémère, avec une affiche faite pour ravir les amateurs de mouvements musicaux transcendant les étiquettes, entre rock, post-rock, shoegaze, musiques originales et inclassables. Lire la suite

RIEN au Point Ephémère

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Rien, c’est le nom d’un groupe qui a déjà près de 15 ans d’existence… et que j’ai découvert il y a tout juste quelques semaines, au détour d’une conversation avec mon comparse post-rockeur Rémi (n’oubliez pas d’en profiter pour aller faire un tour sur son excellent site consacré au Post-Rock, par ici). Depuis, je me demande comment cette ignorance a été possible, et j’essaie de combler le grand vide qu’elle a produit en me rattrapant à coup d’écoutes attentives de la musique engendrée par le groupe durant ces 15 années écoulées…

Ah, si seulement j’avais eu connaissance de ce groupe, quand notre professeur de philosophie nous a donné comme sujet de dissertation, à moi et à toute ma classe de prépa littéraire, le fameux : « Penser à rien. » Peut-être qu’il ne m’aurait suffi à l’époque que d’écouter un titre de ce groupe tout fraîchement formé pour être davantage inspirée…

Rien, pour les ignorants de mon espèce, c’est un groupe de rock indépendant, formé à la fin des années 90 à Grenoble. Composé de musiciens jouant sous des pseudonymes, au nombre de quatre à l’heure où je le découvre, le groupe se définit plutôt comme un collectif qui collabore avec d’autres musiciens pour certains de ses titres.

Mais Rien, c’est avant tout un groupe qui n’aime pas les étiquettes. Lire la suite

CASPIAN Waking Season / Point Ephémère

Ma drogue à moi c’est la musique, la musique live, celle qui se vit, se respire, dans l’intimité et la chaleur d’une salle de concert, celle qui se sent et se ressent.

Ma dernière dose en date, c’était hier soir, le concert de Caspian au Point Ephémère. Dans le bruissement des ondes de basse qui résonnent jusque dans les tripes, dans l’étourdissement des guitares poussées jusqu’à saturation, dans ces corps qui se balancent et cette rage qui transporte. 1h15 d’un set épique et intense. Eblouissant comme la boule à facettes du Point Ephémère, faisant scintiller des milliers d’étoiles au plafond, au milieu de cette tempête sonore finement ciselée. Lire la suite