IIAH Distances

Moins de deux ans après un premier album éponyme prometteur (ma chronique de « Iiah » à retrouver ici), le quatuor australien Iiah est de retour avec « Distances », nouvel album aussi savoureux que singulier, paru il y a quelques semaines. Iiah (prononcer « aïa ») se situe à la croisée du rock et du post-rock, là où une voix originale et profonde accompagne de longues plages de guitares atmosphériques. De toute beauté. Lire la suite

FLOTATION TOY WARNING The Machine That Made Us

Treize ans après la parution d’un premier album unique au monde, mes héros de Flotation Toy Warning sont de retour. « The Machine That Made Us », annoncé depuis plusieurs années, avait fini par n’être plus qu’un lointain espoir, tant l’attente semblait longue… et pourtant, doucement mais sûrement, mes Anglais préférés oeuvraient pour façonner une nouvelle merveille.

Un nouveau chef-d’oeuvre hors du temps, c’est ce qu’est ce deuxième album. Longuement mûri. Parfaitement abouti. Il conforte la place que le quintet londonien occupe dans mon coeur. Place qu’il devrait occuper dans beaucoup d’autres, s’il n’était pas aussi injustement méconnu. Car, à mon sens, il n’est pas une oreille rêveuse et sensible qui puisse résister à la musique inclassable, onirique et fabuleuse de Flotation Toy Warning. Lire la suite

TALMA SUNS Wide-Eyed

C’est sur les cendres de l’un de mes groupes de rock français favori qu’est né Talma Suns. Je n’étais que tristesse quand le talentueux quatuor caennais Kim Novak a disparu en 2013. Je l’écrivais d’ailleurs ici. C’est donc avec un grand bonheur que j’ai appris il y a quelques semaines le retour du chanteur et guitariste du groupe, Jérémie Nies, à l’initiative d’une nouvelle formation. Trio normand fondé avec Hugo Lamy (déjà bassiste sur le 3e album de Kim Novak) et Boris Collet (batterie), Talma Suns n’est pas sans rappeler le rock ténébreux de Kim Novak, et ce pour le plus grand plaisir de mes tympans. « Wide-Eyed » est un opus aussi délicieusement inclassable que merveilleusement réussi, annonciateur de grandes choses pour ce nouveau projet. Lire la suite

BLONDE REDHEAD 3 O’Clock au Trianon

Blonde Redhead est certainement l’un des groupes les plus troublants qui me soit donné d’aimer. Naviguant d’un noise rock débridé à une pop gracieuse, d’une voix féminine à une voix masculine, le trio new yorkais aime brouiller les pistes, expérimenter et déconcerter. Et il le fait avec un talent qui prend tout son sens sur scène, où il excelle à distiller un son inimitable.

La japonaise Kazu Makino, et les jumeaux italiens Amedeo et Simone Pace étaient de retour à Paris le 1er mars pour fêter leurs 20 ans de carrière et la sortie de leur nouvel EP, « 3 O’Clock ». Un moment d’une intensité qui a semblé faire se suspendre le temps. Brillant. Lire la suite

BAND OF HORSES à l’Elysée Montmartre

band-of-horses_elysee-montmartre_27-02-3

La semaine dernière, les américains de Band Of Horses étaient de passage en France pour un concert unique à Paris. Une soirée de toute beauté dans le jolie salle de bal de l’Elysée Montmartre, restaurée après l’incendie qui l’avait ravagée en 2011, et les cinq années de fermeture qui ont suivi.

Ce lundi soir, ce fut mon premier concert de Band Of Horses, et ce fut un merveilleux moment. Lire la suite

Top Concerts 2016

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (2)

Parce que, pour moi, rien n’égale la musique live. Parce que, comme je vous le confiais dans mes mots pour Paris au lendemain des attentats de novembre (ici) et de nouveau cette année, une salle de concert restera toujours l’un des endroits sur terre où je me sens le mieux. L’endroit où les émotions sont les plus simples et les plus intenses à la fois. Dans le scintillement des guitares, dans les sourires des musiciens, dans les notes qui s’envolent.

Cette année a été riche pour moi de très nombreux et très beaux concerts. Vous pouvez tous les retrouver sur la page « Concerts » du blog, avec les liens vers mes live reports. Aujourd’hui, j’ai choisi de revenir sur les 3 plus grands moments de musique live qui ont marqué mon année 2016. 3 moments différents mais chacun inoubliable à sa façon. Lire la suite

LAISH Pendulum Swing

laish_pendulum-swing

Arrêtez tout. Eteignez la télévision et la radio. Cessez de lire les journaux. Faites taire les mille pensées agitées qui se bousculent. J’ai trouvé le remède magique pour faire « pause » au milieu du tourbillon de la vie. Oublier tout, l’espace de quelques instants. Ne plus penser à rien. Et n’avoir plus qu’une seule envie, celle de se mouvoir doucement au rythme de la musique dans son salon.

Il s’appelle « Pendulum Swing », il est signé par Laish, et il est le disque le plus parfait pour illuminer cette fin d’année. Une pépite à la croisée de la folk et de la pop, qui fait danser la mélancolie avec brio. A savourer de toute urgence. Lire la suite

A SINGER MUST DIE A Sweet Place To Park

a-sweet-place-to-park

Il y a quelques semaines, le talentueux Manuel Ferrer alias A Singer Must Die dévoilait une chanson inédite. Intitulée A Sweet Place To Park, elle s’inspire des paysages sombres et contemplatifs du photographe Jérôme Sevrette. Portée à la fois par une brume de mélancolie et un délicat espoir, d’une beauté orchestrale sublime, elle est une chanson parfaite à savourer à l’orée de l’hiver… et la petite douceur de ce mois de décembre que j’ai choisie pour vous. Lire la suite

IMMANU EL Hibernation

immanu_el_hibernation

Amoureux de Logh et de Sigur Rós, c’est âgé d’à peine 16 ans que Claes Strängberg fonde Immanu El en 2004, avec son frère jumeau et deux amis d’enfance. Depuis, le quatuor suédois a connu quelques changements de line up et son post-rock éthéré originel s’est mué en une pop à la voix douce et rêveuse, mais la qualité des compositions du groupe n’a fait que confirmer le talent de ces jeunes musiciens aux pièces d’une maturité qui n’a rien à envier à celles de leurs aînés.

« Hibernation », quatrième album d’Immanu El, fraîchement paru, en est la plus belle preuve. Un opus hivernal, mais fort d’une chaleur délicieusement réconfortante. A découvrir absolument. Lire la suite

TALITRES fête ses 15 ans à La Maroquinerie

15-ans-talitres_maroquinerie_10-11-11

Talitres, le plus élégant des labels français, fondé par Sean Bouchard, fêtait il y a quelques jours ses 15 ans. Ce label, qui développe un catalogue à la croisée des musiques pop et folk, et pour lequel la seule exigence est de défendre les artistes « qui parlent à nos oreilles et qui secouent notre coeur » est un de mes labels préférés, et ce depuis l’aube des années 2000. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est un label dont les choix parlent à mon coeur, et qu’il a permis, entre autres merveilles (The National, The Walkmen et Motorama par exemple), la diffusion de deux des groupes les plus fantastiques qui soient à mes yeux : Flotation Toy Warning, dont les mélodies enchanteresses ont illuminé le pluvieux samedi normand où je me suis mariée, résonnant dans la petite mairie de bord de mer, et I Like Trains, dont les compositions n’en finissent pas de captiver mes songes et dont chaque concert demeure parmi les moments les plus magiques qui soient dans mes souvenirs.

Alors quand, un jour, j’ai reçu un mail d’Edouard, nouveau chargé de développement chez Talitres, me proposant une collaboration entre mon petit blog et ce beau label, j’étais tellement heureuse que j’en suis restée muette. Sidérée devant l’écran de mon ordinateur. Un sourire bête et béat coincé au coin des lèvres. Peut-être que je ne devrais pas vous raconter cela. Peut-être que cela ne fait pas très « professionnel ». Mais c’est ainsi. Totoromoon est un blog que j’ai créé il y a 4 ans pour partager ma passion pour la musique, celle qui secoue mes émotions, celle qui ensoleille mon quotidien, et cette rencontre avec Edouard et avec le label que j’admire le plus en France est la preuve que d’une passion entretenue sans grandes ambitions mais avec cette flamme au fond de soi peuvent naître de grands bonheurs. Et je suis heureuse de partager avec vous ces petits papillons que j’ai la chance de recevoir dans le coeur grâce à mon blog, et grâce à vous qui le lisez et l’aimez.

Totoromoon a donc eu la chance de faire partie des invités à l’anniversaire de Talitres, célébré lors de plusieurs soirées organisées les 9 et 10 novembre à Paris, puis les 11 et 12 novembre à Bordeaux. Ces soirées réunissaient des artistes talentueux du label, venus présenter leurs nouveaux opus, et marquaient également le grand retour sur scène de mes héros rêveurs et inclassables de Flotation Toy Warning. Des soirées qui, pour ceux qui ont eu le plaisir d’y assister, sont déjà gravées dans les mémoires. Lire la suite