STAGHORN Corvus IV

Quand l’heure, grave, nous enjoint à réfléchir sur nous-mêmes, notre rapport aux autres et au monde. Quand le temps, suspendu, nous enjoint à retenir notre souffle en écrivant les scénarios de jours heureux. Quoi de mieux alors que se nourrir de musiques engagées, inspirantes et inspirées ?

Ode à la préservation de la nature et du monde, à la fois sensible et militante, telle est la musique de Staghorn. De celle qui puise son inspiration dans la recherche éperdue d’un accord entre l’art et l’éthique. De celle qui prend la forêt, poumon de la terre, comme sanctuaire.

Il y a quelques jours, le trio américain était de retour avec un nouvel opus. Si « Corvus IV », petite soeur de l’épique « Wormwood III » (dont ma chronique est à retrouver ici), est aussi inspirée que son aînée, elle est aussi plus sombre et plus terrible, mariant avec talent le meilleur d’un post-black metal féroce, et d’un post-rock éthéré. Un nouveau bijou en forme de symphonie moderne vibrante et habitée, signé d’une formation de musiciens qui demeure l’une des plus chères à mon coeur. Lire la suite