XANTHE DORSA Xanthe Dorsa

Il y a deux ans, à l’occasion d’une soirée organisée à l’Espace B, je découvrais le rock instrumental de Xanthe Dorsa. J’avais rencontré Rosalie quelques mois plus tôt, à un concert, grâce à des amis communs. Il y a une attente particulière à la découverte de la musique d’un groupe, quand on s’est lié avec l’un de ses membres avant d’avoir entendu ses créations. Certains diront qu’une partialité s’installe. D’autres au contraire que le risque de déception est à la hauteur de l’attente qui l’a précédé. Pour ma part, je dirais qu’à ce moment-là les deux aspects se mêlaient. J’avais à la fois terriblement envie d’aimer, et terriblement peur d’être déçue.

Si je vous parle de Xanthe Dorsa aujourd’hui, c’est que non seulement, ce soir-là, je n’ai pas été déçue, mais que la sortie il y a quelques jours du premier album du groupe est encore allée au-delà de mes espérances. « Xanthe Dorsa », premier du nom, est un album d’un équilibre, d’une finesse et d’une maturité remarquables, et j’espère que vous l’aimerez autant que je l’aime. Lire la suite

MELATONINE Stances

Au commencement des années 2000, naissait Melatonine. On le dit post-rock, math rock, noise, expérimental, mais le trio messin aime surtout s’affranchir des étiquettes. Après douze ans de silence, Melatonine est de retour avec « Stances », un album plus électrique, hypnotique et libre que jamais, fort d’élégantes fulgurances et de fascinantes énergies. A découvrir absolument. Lire la suite

5OCLOCKINTHEMORNING Relief

Après de longues années de silence, la première formation de post-rock parisien à avoir fait chavirer mon coeur est de retour. Entre 5oclockinthemorning et moi, l’histoire remonte à l’année 2006, alors que le groupe venait tout juste de se former, qu’il composait ses premiers morceaux et donnait ses premiers concerts. 5oclockinthemorning fait partie de ces groupes qui ont oeuvré à faire de moi l’amoureuse de post-rock que je suis aujourd’hui. De la beauté d’un son qui parle sans paroles. De l’intensité d’émotions brutes et authentiques, entre force sauvage et délicatesse infinie.

Il y a quelques jours, 5oclockinthemorning a donné le jour à un nouvel EP. « Relief » est de ces petits disques qui ont déjà tout d’un grand, et qui ne me font pas regretter d’avoir attendu si longtemps le retour d’un groupe qui a marqué mes souvenirs. A découvrir absolument. Lire la suite

WEARY EYES True North

« If you ever feel oppressed and astray, find your True North and you will never be lost again » (Captain Nowhere). C’est avec ces mots en forme de mantra que Weary Eyes introduit son nouvel album, « True North ». Du haut de ses 9 titres d’un rock instrumental énergique et vivifiant, ce dernier est, en effet, un excellent remède contre l’oppression et l’égarement. Un album enjoué et efficace, à découvrir. Lire la suite

HORST Good Foot Good Eye

Dans le foisonnement de la production musicale actuelle, il est des groupes qui parviennent à provoquer un attachement particulier. Ils ont un univers un peu à part. Ils ont un je-ne-sais-quoi en plus. Quelque chose qu’on n’arrive pas forcément à expliquer, mais qu’on aime irrésistiblement.

Horst est de ceux-là.

Trio parisien formé en 2010, Horst se revendique d’un genre bien à lui, quelque part entre le post-rock, le math-rock, et tous ces courants avec du rock dedans. Ici, il y a de l’impertinence. Là, il y a une liberté de ton singulière.

En ce 1er mai, alors que le muguet fleurissait les trottoirs gris de la capitale, Horst donnait naissance à son quatrième album. Un nouvel opus savoureux, à découvrir. Lire la suite

ROBIN FOSTER Pen Had & Brest By Night

Compositeur anglais résidant en France, multipliant les projets et les collaborations franco-anglaises, Robin Foster est aussi un grand ami du chanteur d’Archive, Dave Pen, auquel j’avais consacré la petite douceur du mois de mars sur le blog (ma chronique de BirdPen au Supersonic à retrouver ici). En ce mois d’avril, l’amitié musicale sera donc à l’honneur avec les sonorités atmosphériques du guitariste et compositeur anglais que je n’ai découvert que très récemment, et dont la musique aérienne est aussitôt venue hanter mes songes.

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de découvrir Robin Foster entouré de ses musiciens, lors d’une très belle release party au Café de la Danse. Mon attrait pour ses compositions cinématographiques à la fois éthérées et intenses n’a fait que grandir avec sa prestation scénique. Là où, sans voix, les guitares vaporeuses chantent, là où les claviers envoûtent, là où la batterie transporte : un merveilleux moment. Lire la suite

MAGYAR POSSE Random Avenger

magyar-posse_random-avenger

Vous le savez déjà, je trouve qu’il n’est jamais trop tard pour faire une découverte musicale. C’est comme regarder un vieux classique que l’on n’a jamais eu l’occasion de voir avant, et qui nous frappe au coeur. Ainsi, je n’ai pas honte de dire que j’ai vu « Casablanca » pour la première fois de ma vie la semaine dernière, que je l’ai adoré… et que j’aime me dire que j’ai encore une multitude d’autres merveilles à découvrir et tout un champ de possibles éblouissements devant moi.

C’est pourquoi je vous propose régulièrement ici de découvrir ou redécouvrir des artistes que j’aime, qu’ils existent encore ou non, qu’ils aient donné le jour à un album il y quelques années, ou quelques décennies… car il y a pour moi une intemporalité dans le plaisir d’une découverte qui réveillera les émotions. Pour ce qui est de la musique, la seule chose que l’on peut regretter lorsque l’on découvre un groupe alors qu’il n’existe déjà plus, c’est d’avoir manqué sa chance de le découvrir en live. Mais les compositions restent, et leurs écoutes et les émotions qu’elles transmettent peuvent traverser les âges.

C’est donc tout récemment que j’ai découvert, grâce aux conseils avisés d’un amateur de belle musique, le groupe Magyar Posse. Et plus particulièrement cet album éclatant qu’est « Random Avenger ». Groupe de post-rock né en Finlande en 2000 et dissout en 2012, Magyar Posse m’a captivée dès les premières minutes d’écoute. De sa musique en forme de bande son cinématographique originale, qui semble tout droit sortie d’un Giallo intrigant. Un petit bijou à découvrir ou redécouvrir. Lire la suite

KING SIGH One Might Wonder

king-sigh_one-might-wonder

Derrière King Sigh se cachent Peter Laermans et Zowie Vangeel, deux musiciens venus de Belgique. En décembre, ces deux comparses ont donné naissance à un très bel album de rock instrumental aux sonorités originales, intitulé « One Might Wonder ». Autoproduit, cet opus a été intégralement réalisé par le duo, passé pro dans l’art du « do it yourself ». Compositions, interprétations, enregistrement, artwork, diffusion, promotion… l’ensemble est maîtrisé, soigné et réussi. Lire la suite

CAPTAINS OF SEA AND WAR Remote

captains-of-sea-and-war_remote

Deux ans après un premier album éponyme, le trio barcelonais Captains Of Sea And War est devenu quatuor, et est de retour avec « Remote ». Entre rock, post-rock et virages mélodiques surprenants, « Remote » crée la surprise au détour de chacun des huit titres qui le composent. Il s’inscrit dans la lignée du premier opus du groupe, en allant encore plus loin dans le mélange des genres. Un disque à découvrir. Lire la suite