RADIOHEAD Daydreaming

Il est, dans le dernier album de Radiohead, un morceau absolument magnifique. Un morceau pour rêveur. Un morceau qui réconcilierait n’importe quel individu avec la musique du groupe. Ce groupe qui a pu, tout au long de ses 25 ans d’existence, tour à tour m’émerveiller et me décevoir. Ce groupe qui, malgré tout, restera à jamais à l’origine d’un des plus beaux disques de ma discothèque, le sublime « OK Computer ».

« A Moon Shaped Pool », paru l’année dernière, a ainsi dévoilé un magnifique petit bijou. Il s’appelle Daydreaming, il regorge d’une superbe mélancolie, et il est la petite douceur que j’ai choisie pour vous ce mois-ci. Lire la suite

BIG WOOL Big Wool

Un nouveau bijou de rock enchanteur est arrivé jusqu’à moi il y a quelques jours, grâce aux bons soins de l’excellent label clermontois Kütu Records. Il s’appelle « Big Wool », du nom du quintet angevin qui lui a donné le jour. Enregistré au coeur de l’hiver au studio de l’île d’Amour à Angers, il regorge de la chaleur nécessaire à combattre les frimas de l’hiver. « Big Wool » est à paraître cette semaine, et il est délicieux, tout simplement.  Lire la suite

OASIS Idler’s Dream

Je venais d’avoir 15 ans quand « Definitely Maybe » a vu le jour. Depuis ce premier album, les anglais d’Oasis sont restés accrochés à mes souvenirs d’adolescente. Qu’on aime ou qu’on déteste les frères Gallagher, ceux-ci ne laissent personne indifférent. Leurs disques, que j’avais laissés de côté ces dernières années, sont revenus récemment habiter ma route. En forme de douce régression temporelle, ils sont venus luire à travers les jours sombres.

Au coeur de cette redécouverte, par les bons soins d’un ami amateur de belle musique et fan d’Oasis, est venu poindre un morceau caché : Idler’s Dream. Une pépite unique en son genre dans la discographie du groupe, et que j’ai eu envie de partager avec vous pour l’article « douceur du mois ». Lire la suite

TALMA SUNS Wide-Eyed

C’est sur les cendres de l’un de mes groupes de rock français favori qu’est né Talma Suns. Je n’étais que tristesse quand le talentueux quatuor caennais Kim Novak a disparu en 2013. Je l’écrivais d’ailleurs ici. C’est donc avec un grand bonheur que j’ai appris il y a quelques semaines le retour du chanteur et guitariste du groupe, Jérémie Nies, à l’initiative d’une nouvelle formation. Trio normand fondé avec Hugo Lamy (déjà bassiste sur le 3e album de Kim Novak) et Boris Collet (batterie), Talma Suns n’est pas sans rappeler le rock ténébreux de Kim Novak, et ce pour le plus grand plaisir de mes tympans. « Wide-Eyed » est un opus aussi délicieusement inclassable que merveilleusement réussi, annonciateur de grandes choses pour ce nouveau projet. Lire la suite

BLONDE REDHEAD 3 O’Clock au Trianon

Blonde Redhead est certainement l’un des groupes les plus troublants qui me soit donné d’aimer. Naviguant d’un noise rock débridé à une pop gracieuse, d’une voix féminine à une voix masculine, le trio new yorkais aime brouiller les pistes, expérimenter et déconcerter. Et il le fait avec un talent qui prend tout son sens sur scène, où il excelle à distiller un son inimitable.

La japonaise Kazu Makino, et les jumeaux italiens Amedeo et Simone Pace étaient de retour à Paris le 1er mars pour fêter leurs 20 ans de carrière et la sortie de leur nouvel EP, « 3 O’Clock ». Un moment d’une intensité qui a semblé faire se suspendre le temps. Brillant. Lire la suite

BIRDPEN Like A Mountain

David Penney, alias Dave Pen, chanteur et guitariste d’Archive depuis un peu plus de dix ans, et Mickey Hurcombe, alias Mike Bird, également membre du collectif londonien, ont créé BirdPen en 2003. Tous deux originaires de Southampton, ils se connaissaient bien avant Archive. Ils sont amis depuis leur plus jeune âge, cet âge où tout semble possible, et leur musique respire cette connivence de longue date, restée intacte au fil des ans. Cinq EPs et quatre albums plus tard, le duo britannique continue de m’enchanter. De son univers en clair-obscur, de son rock aérien, de ses envolées tout en progressions intenses et savoureuses.

J’ai eu la chance de les retrouver en live hier soir, lors d’un concert intime au Supersonic, parmi quelques 150 fans venus profiter de ce show exceptionnel du groupe. Un moment magique, qui m’a donné envie de choisir BirdPen pour la traditionnelle petite douceur du mois chez Totoromoon. Lire la suite

BAND OF HORSES à l’Elysée Montmartre

band-of-horses_elysee-montmartre_27-02-3

La semaine dernière, les américains de Band Of Horses étaient de passage en France pour un concert unique à Paris. Une soirée de toute beauté dans le jolie salle de bal de l’Elysée Montmartre, restaurée après l’incendie qui l’avait ravagée en 2011, et les cinq années de fermeture qui ont suivi.

Ce lundi soir, ce fut mon premier concert de Band Of Horses, et ce fut un merveilleux moment. Lire la suite

I LIKE TRAINS A Divorce Before Marriage Soundtrack

i-like-trains_a-divorce-before-marriage

Tout en haut du top musical de mon coeur, il y a I Like Trains. Juste à côté des explosions dans le ciel. Un groupe dont j’ai suivi les premiers pas alors qu’il partageait tout juste ses premiers morceaux. Un groupe dont j’aime autant la musique que l’humain. Un groupe aux musiciens passionnés, simples et généreux. Un groupe dont je n’ai jamais compris qu’il n’ait pas le succès qu’il mérite, tant il respire le talent.

Alors, quand Matt Hopkins et Ben Lankester ont lancé une campagne Kickstarter pour récolter les fonds nécessaires à leur projet de réaliser un film documentaire sur I Like Trains, dont le groupe réaliserait l’intégralité de la bande originale, je ne me suis même pas posé la question d’y participer ou pas. Le faire était une évidence. C’était en septembre 2014. Le film devait paraître en janvier 2015. En quelques semaines, sur les 16 000 livres attendues par la levée de fonds participative, le projet récoltait plus de 28 500 livres.

Fan de la première heure, à l’époque où Myspace était au sommet de sa gloire et où le groupe m’avait contactée par ce biais pour me parler de son premier EP, j’ai fait partie des 561 contributeurs passionnés par leur musique et impatients de voir naître le documentaire leur étant consacré. De ceux que la musique d’I Like Trains ne finira jamais d’accompagner.

C’est finalement plus de deux ans plus tard que « A Divorce Before Marriage » a vu le jour. Sous titré « A film about a band in the middle », il est nommé d’après un de mes morceaux favoris du groupe, et retrace les trois années de la vie de ces cinq musiciens de Leeds après la perte du contrat avec leur maison de disque. Leurs doutes, leurs quotidiens, leurs espoirs, leurs désillusions… et leur passion indéfectible pour la musique. Il est aussi une magnifique ode à l’amitié. Lire la suite

DRY THE RIVER Shallow Bed

dry-the-river_shallow-bed

A l’heure où mon coeur n’en finit plus de jouer aux montagnes russes.

A l’heure où mon corps me rappelle sans cesse les blessures que mon âme tente d’oublier.

A l’heure où la brume semble ne jamais finir de se faire plus épaisse.

A l’heure où l’on a si mal qu’on en oublie de respirer.

Il reste la musique.

Celle qui transporte loin.

Celle qui fait oublier les chagrins.

Celle qui rappelle les belles choses.

Celle qui redonne du souffle.

Celle qui sauve la vie.

Du fond des tempêtes, des douleurs et de mon coeur détraqué, j’ai trouvé récemment le disque parfait pour traverser les jours sombres. Il s’appelle « Shallow Bed », il est le premier album d’un groupe britannique que j’ai découvert alors qu’il n’existait déjà plus. Et il a le pouvoir de faire se dissiper la brume.

Pour ne pas se laisser engloutir.

Pour regarder le bord du gouffre, yeux grands ouverts, et continuer d’avancer.

Pour se dire que, quels que soient les obstacles à surmonter, il y a une lumière au bout du chemin. Et que la vie est trop précieuse pour oublier de se battre pour elle, et d’en savourer les belles choses. Lire la suite

Top Concerts 2016

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (2)

Parce que, pour moi, rien n’égale la musique live. Parce que, comme je vous le confiais dans mes mots pour Paris au lendemain des attentats de novembre (ici) et de nouveau cette année, une salle de concert restera toujours l’un des endroits sur terre où je me sens le mieux. L’endroit où les émotions sont les plus simples et les plus intenses à la fois. Dans le scintillement des guitares, dans les sourires des musiciens, dans les notes qui s’envolent.

Cette année a été riche pour moi de très nombreux et très beaux concerts. Vous pouvez tous les retrouver sur la page « Concerts » du blog, avec les liens vers mes live reports. Aujourd’hui, j’ai choisi de revenir sur les 3 plus grands moments de musique live qui ont marqué mon année 2016. 3 moments différents mais chacun inoubliable à sa façon. Lire la suite