BIG WOOL Simple Travel

Au printemps 2017, l’excellent label clermontois Kütu Records m’envoyait « Big Wool », premier album du quintet angevin du même nom. Trois printemps plus tard, Big Wool est de retour avec un nouvel EP. Cinq petits titres d’un folk rock gracieux sur lequel vient planer un violon enchanteur, aussi frais et léger que la brise ensoleillée venue égayer mes journées confinées.

Faussement ingénue, et doucement mélancolique, telle est la musique de Big Wool. « Simple Travel » vient tout juste de paraître, et je vous le recommande vivement. Lire la suite

THE NEW YEAR Snow

Comment faire, quand on est privé d’extérieur, pour ne pas se perdre à l’intérieur ?

Ces derniers jours, après trois semaines passées à me terrer dans les 23m2 de mon petit studio parisien, j’ai commencé à me perdre. Me perdre à l’intérieur de moi. Me laisser submerger par toutes les pensées de tristesse enfouies là, sous le tourbillon du quotidien, mais toujours prêtes à surgir quand le tourbillon cesse. Les angoisses, les échecs et les blessures. 

Mais aujourd’hui, l’air s’est adoucit. Mes fenêtres sont grandes ouvertes. Mes yeux sont tournés vers le ciel bleu. Et j’ai décidé de m’employer à mettre à profit ce temps d’intériorité, plutôt que de le laisser m’engloutir.

Pour ce faire, j’écoute en boucle un album que je viens tout juste de découvrir, partagé par les bons soins d’un ami passionné lui aussi de belle musique. Ces partages privilégiés que nous permet plus que jamais ce temps passé à l’intérieur. Cet album s’appelle « Snow ». Il contient dix chansons d’un rock lent, subtil et enveloppant, fruit de la formation américaine The New Year. Il est aussi riche d’une intemporelle beauté que magnifique de sobriété et de pudeur, et j’espère qu’il saura réouvrir l’horizon de celles et ceux d’entre vous qui, comme moi, l’auraient un temps perdu de vue. Lire la suite

PATRICK WATSON Wave

Se faire renverser par une vague. Réaliser que tout ce qu’on a dans la vie peut être effacé en un instant. Ne pas se noyer pour autant. Et apprendre à se chanter des chansons d’amour quand personne d’autre ne le fera, pour revenir au monde, tout doucement.

« Wave » est le sixième album de Patrick Watson. Il est aussi le plus personnel et le plus intime jamais écrit par le songwriter québécois et son groupe. Un petit bijou de mélancolie tendre, sur la perte et sur l’amour, que je ne me lasse pas d’écouter et réécouter depuis plusieurs semaines, paisiblement. Lire la suite

MILES OLIVER Saturdaze

C’est à l’occasion d’une belle soirée organisée il y a quelques mois par En veux-tu? En v’là! que je découvrais pour la première fois la folk sombre et habitée de Miles Oliver. Depuis, je l’ai redécouverte deux fois. Avec la sensation d’en percevoir de nouveaux aspects à chaque fois. De nouvelles énergies. De nouvelles subtilités. De nouvelles beautés. De nouvelles poésies.

« Color Me », son troisième album, est paru à l’automne dernier. J’y ai trouvé la douceur parfaite de ce début d’été. Noisy, poignante et émouvante à souhait. Lire la suite

BIRDPEN There’s Something Wrong With Everything

Comme chaque année, j’ai choisi de troquer les chants de Noël contre une nouveauté musicale à la fois lumineuse et réconfortante, à savourer au creux de l’hiver. La découverte du nouvel album de BirdPen à l’occasion du récent concert du groupe à Paris a rempli pour moi ce rôle de soleil musical à la perfection, et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

En marge de l’industrie grandiloquente qu’est Archive, Dave Pen et Mike Bird continuent de tracer la jolie route d’un projet plus intime et plus attachant qui, depuis ses débuts, n’en finit pas de m’enchanter. BirdPen a ainsi donné le jour cette année à son cinquième album. Un album plus marqué que jamais par la connivence intacte de ces deux amis d’enfance, et la volonté d’inscrire leur musique comme une dénonciation à la fois authentique et chargée d’ironie des absurdités de nos sociétés contemporaines.

« There’s Something Wrong With Everything » déploie à merveille l’univers en clair-obscur du duo britannique. De son rock aérien, de ses envolées tout en progressions intenses et savoureuses, l’album joue des ombres et des lumières à la perfection. Un régal. Lire la suite

EMMA RUTH RUNDLE On Dark Horses

Cet été, lors d’une soirée au Trabendo, et alors que son troisième album solo s’apprêtait à voir le jour, je découvrais Emma Ruth Rundle. Elle assurait, seule sur scène avec sa guitare, la première partie de Chelsea Wolfe. Si j’ai détesté la performance maniérée de la seconde, j’ai en revanche été bouleversée par celle, poignante et sensible, de la première. Guitariste de The Nocturnes, puis de Red Sparowes et de Marriages, la talentueuse artiste américaine a plus d’une corde à son arc, et elle ne le prouve jamais aussi bien que lorsqu’elle chante ses propres compositions. Merveilleusement écrites, elles sont intimes et saisissantes, émouvantes et habitées.

« On Dark Horses » est paru en septembre chez Sargent House, et je vous le recommande vivement. Lire la suite

SAN CAROL Houdini

Derrière San Carol se cache Maxime Dobosz, jeune musicien passionné, attachant et talentueux. Maxime est un inventeur. Il aime faire parler les silences. Inventer la musique. De la pop, il fait une symphonie. Elle est foisonnante et délicate. Puissante et sensible. « Houdini » est le troisième album qu’il réalise aux commandes de San Carol, avec ses comparses de VedeTT et de Pégase. Et il est absolument délicieux. Lire la suite

CAR CRASH WEATHER Secondary Drowning

Ma première rencontre avec les Suisses de Car Crash Weather a eu lieu l’année dernière, à l’occasion de leur prestation à la première édition du Festival Post In Paris. Je me souviens de la bonne humeur communicative du groupe, et de l’ambiance chaleureuse et enjouée qu’il avait répandu à bonheur dans la salle. A l’époque, il n’avait qu’un petit EP à son actif, mais ses compositions faisaient déjà preuve sur scène d’une belle maturité. Au début du printemps, Car Crash Weather a dévoilé « Secondary Drowning », un premier album original et savoureux, à découvrir. Lire la suite

TANGLED THOUGHTS OF LEAVING No Tether

Intérêts musicaux : « Magnets, dinosaures, rêves dans lesquels on monte des dinosaures. » Ainsi Tangled Thoughts Of Leaving se présente-t-il sur sa page Facebook. Une description d’intérêts parfaitement adéquate avec la musique à la fois déconcertante et captivante du groupe.

Il y a de cela trois ans, je vous parlais de ma découverte de Tangled Thoughts Of Leaving (ma chronique de cette rencontre à retrouver ici). Alors qu’il fête cette année les dix ans de son tout premier EP, le quartet australien vient de donner le jour à un nouvel album. Avec « No Tether », Tangled Thoughts Of Leaving explore encore de nouveaux horizons, repoussant plus loin les limites de ses expérimentations sonores. Entre post-rock, post-metal, noise, jazz et musique expérimentale, un disque intense et saisissant, à découvrir. Lire la suite

PETER KERNEL The Size Of The Night

Il y a quelques mois, Peter Kernel était de retour avec « The Size Of The Night ». Plus inclassable et plus insaisissable que jamais, le nouvel opus du duo suisse est venu dès sa sortie se positionner tout droit dans le top de mes coups de coeur rock de l’année. Depuis de longues semaines, à la faveur d’écoutes successives et d’un concert mémorable du groupe au Point Ephémère, il n’en finit pas me réjouir les tympans. Encore et encore. Un merveilleux album à découvrir. Lire la suite