JET PLANE Falls Feather

Dernière chronique de l’année chez Totoromoon, avant la publication la semaine prochaine d’une sélection des albums qui ont fait mon année musicale 2018. « Falls Feather » est le quatrième album des Russes de Jet Plane. Il est tout à la fois revigorant et réconfortant. Harmonieux et dissonant. Parfait pour nourrir la révolte, puis la dissiper. Et traverser cette fin d’année le coeur au chaud et l’âme apaisée. Lire la suite

Publicités

WEARY EYES True North

« If you ever feel oppressed and astray, find your True North and you will never be lost again » (Captain Nowhere). C’est avec ces mots en forme de mantra que Weary Eyes introduit son nouvel album, « True North ». Du haut de ses 9 titres d’un rock instrumental énergique et vivifiant, ce dernier est, en effet, un excellent remède contre l’oppression et l’égarement. Un album enjoué et efficace, à découvrir. Lire la suite

AESTHESYS Achromata

Aesthesys est né il y a dix ans, dans la chambre russe du jeune Nik Koniwzski. Une décennie plus tard, le projet solo du multi-instrumentiste moscovite est devenu un véritable groupe, sillonnant le monde à l’affiche de nombreux concerts, et composant des pièces d’un post-rock sans paroles mais merveilleusement expressif. Leur nouvel album, « Achromata », paraît aujourd’hui, et je vous le recommande vivement. Lire la suite

BLANKENBERGE Radiogaze

Quintet russe désormais basé à Saint-Pétersbourg, Blankenberge est né en 2015 en Sibérie. De ses ondes de shoegaze envoûtantes et enveloppantes, et de sa voix qui s’élève par-delà les murs saturés de guitares, il déroule des morceaux dont la beauté se révèle à travers la brume. Blankenberge vient de donner le jour à son premier album, « Radiogaze ». Un opus enchanteur, à découvrir.

Lire la suite

JET PLANE Pipe Dream

jet-plane_pipe-dream

Je suis très en retard pour vous parler de « Pipe Dream », très beau disque réalisé par les russes de Jet Plane, paru en novembre dernier chez Fluttery Records. Il est arrivé dans ma boîte à lettres à un moment où mon planning était surchargé, et je n’ai pas réussi à lui faire de petite place dans mes journées trop remplies pour en parler plus tôt. Je profite d’une soirée d’accalmie, alors que la neige s’est mise à tomber dehors et que le disque chante dans mon salon, pour me rattraper.

Jet Plane, ou quand les instruments traditionnels du post-rock rencontrent un violon et une cornemuse. Un mariage audacieux et réussi. Lire la suite