EMILY HAINES & THE SOFT SKELETON Choir Of The Mind

Plus de dix années sont passées depuis le premier album d’Emily Haines & The Soft Skeleton. Pourtant, « Knives Don’t Have Your Back » n’a pas pris une ride. Ecoute après écoute, cet album demeure l’une des plus belles oeuvres de ma discothèque. De sa voix d’ange, la chanteuse de Metric, également occupée par ses contributions au collectif Broken Social Scene, n’en finit pas d’enchanter. Plus envoûtante que jamais, elle est de retour en ce début d’automne avec « Choir of the Mind », un nouvel album à la hauteur de son prédécesseur. De toute beauté. Lire la suite

Publicités

ALASKAN TAPES In Distance We’re Losing

Brady Kendall alias Alaskan Tapes peint des paysages sonores en forme de vagues de douceur poétiques et délicates. Après plusieurs opus très marqués par les atmosphères de l’ambiant, le compositeur canadien est de retour avec un nouvel album, paru il y a quelques jours. « In Distance We’re Losing » explore de nouvelles contrées, à la croisée de l’ambient, du néo-classique et du post-rock. Un travail enrichi et abouti, à découvrir. Lire la suite

DO MAKE SAY THINK Stubborn Persistent Illusions

Compatriotes de Godspeed You ! Black Emperor et fers de lance du post-rock depuis le milieu des années 90, les Canadiens de Do Make Say Think sont de retour avec un septième album. Après huit ans d’absence, ce groupe, qui a choisi son nom en répétant dans une école dont les murs étaient peints de quatre verbes fondamentaux, « Do », « Make », « Say », « Think », n’en finit jamais de créer des merveilles. En témoigne cet unique et superbe « Stubborn Persistent Illusions », paru il y a tout juste quelques jours sur le fameux label Constellation Records. Un album époustouflant, à savourer de toute urgence. Lire la suite

STARS No One Is Lost

Stars_No One Is Lost

Les canadiens de Stars sont de retour avec de nouvelles pop songs aux touches d’électro vaporeuses et addictives. Pour ce septième album, intitulé « No One Is Lost », le quintet de Toronto s’oriente davantage vers le dancefloor, mais continue de livrer des compositions élégantes et de qualité.

Si le disque peut sembler inégal, certains titres étant moins marquants que les autres, il n’en ressort pas moins quelques petits bijoux d’excellente facture, extrêmement bien écrits. Les mélodies sont riches et soignées, les rythmes accrocheurs, propices aux déhanchements chaloupés, et les sons aux influences 80s’ finement travaillés. Lire la suite