SILENT WHALE BECOMES A DREAM Canopy

Silent Whale Becomes A Dream_Canopy

Il est des jours où le coeur est lourd, les sanglots jamais loin, coincés, là, juste au fond de la gorge. Prêts à jaillir. Des jours où la vie semble plus difficile à affronter. Où les démons et douleurs, qu’on s’ingénie à mettre loin, ressurgissent. Ces jours-là, on a beau être entouré, on se sent seul au monde. Seul avec ses souvenirs. Seul avec ses douleurs. Seul avec son chagrin. Ces jours-là, il est une musique qui fait du bien à l’âme, pour peu qu’on l’ait un brin sensible et délicate. Cette musique, c’est le post-rock bien sûr.

Et, parmi le post-rock, il est plus particulièrement des disques au pouvoir émouvant incomparable. Des disques dont la beauté aide à faire jaillir puis à apaiser les larmes, et à mettre du baume sur les coeurs meurtris. « Canopy », par Silent Whale Becomes A Dream, est un de ceux-là.

Une merveille de post-rock orchestral onirique et magnifique, à découvrir ou redécouvrir.

Silent Whale Becomes A Dream est un projet au nom énigmatique et dont on ne sait que peu de choses. « Canopy » est paru de manière confidentielle en 2011, et a été réédité l’année dernière sur le label aveyronnais Arbouse Recordings. La version CD est épuisée, mais quelques vinyles sont encore disponibles sur la page du label. Le groupe vient d’annoncer un concert en première partie de Lite, le 21 août au Batofar. Une belle occasion de réécouter le joyau auquel il a donné naissance il y a quelques années.

Les quatre titres de « Canopy » (respectivement 7, 15, 6 et 18 minutes) s’écoutent comme une longue et belle symphonie. Admirablement orchestrés, ils rappellent le meilleur de ce que j’aime chez les post-rockeurs japonais de Mono. Longues nappes mélodiques à la fois atmosphériques et intenses, ils ont ce pouvoir de déployer de riches et puissantes émotions à chaque écoute, sans lassitude et sans ennui. Ici, les guitares scintillent et résonnent, les violons déroulent leurs longues plaintes tandis que les percussions font s’envoler le tout dans une profondeur majestueuse. Intense, émouvant et élégant, cet album est de toute beauté. A écouter et réécouter encore et encore.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Sweet Burning Melancholia
  • As Walking On Canopy
  • Before The Coming Sun
  • Panacea

Bandcamp : https://silentwhale.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Silent-Whale-Becomes-A-Dream/180254812028082

Le disque sur le site du label Arbouse Recordings : http://www.arbouserecordings.com/shop.php

Si vous êtes à Paris le 21 août, précipitez-vous au Batofar.

Totoromoon

Publicités

5 réflexions sur “SILENT WHALE BECOMES A DREAM Canopy

  1. Pingback: QUIET / CALM vol. III : La Compilation Post-Rock de la Rentrée | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s