MORE YELLOW BIRDS Your Enemies Are Fake

More Yellow Birds_Your Enemies Are Fake

Derrière le joli nom de More Yellow Birds se cache François. Né à La Rochelle mais Lyonnais d’adoption, ce jeune trentenaire est déjà à l’origine de deux EP, « The Other Man » paru en 2010, et « Remember The Ocean » paru en 2012, ainsi que d’une reprise de Underneath The Weeping Willow, magnifique morceau de Grandaddy. Et forcément, quand on aime et qu’on reprend Grandaddy, on ne peut être qu’une personne formidable… foi de Totoromoon. Il y a quelques jours, François a donné naissance au premier album de More Yellow Birds, intitulé « Your Enemies Are Fake ».

Sur son bandcamp au fond blanc épuré, un soleil étincelant tente de percer les branchages d’une bannière faite d’arbres enchevêtrés. Un univers qui, faisant écho au mien, a attisé ma curiosité. Et m’a vite enchantée.

« Your Enemies Are Fake » se situe à la croisée de la folk et de la pop, sur les sentiers de jolies mélodies où la lumière se teinte d’un soupçon de mélancolie.

Ceux qui me connaissent savent que j’écoute très peu de folk : moi, j’aime les guitares branchées qui décoiffent ou s’envolent, les claviers aériens, les percussions qui claquent… et pourtant cet album m’a séduite dès la première écoute. Il y a chez More Yellow Birds un sens aiguisé de la mélodie qui, marié à une voix qui sait être à la fois grave et gaie, emporte immédiatement l’adhésion. J’y retrouve ce que j’aime chez Belle and Sebastian ou Clap Your Hands Say Yeah, des groupes que j’adore.

More Yellow Birds sait, comme eux, illuminer la vie.

Les refrains accrocheurs restent longtemps en tête et l’envie de les écouter et réécouter encore se fait vite irrépressible. Chaque morceau développe un univers propre mais l’ensemble, tout en harmonie, s’écoute d’un trait. Entre chansons folk, titres plus rock et balades pop où le glockenspiel et les choeurs rejoignent la guitare, le talent de François se dévoile tout au long des onze titres de cet opus qui fait du bien au coeur et à l’âme.

More Yellow Birds a su, par ses compositions à la fois riches, belles et délicates, illuminer ma vie.

Tracklist :

  • Don’t Tell Me Know
  • My Beloved Heart Of Gold
  • Tired And Dreamless
  • No Return
  • Social Calls
  • Lost And Foun
  • Forgotten Causes
  • Empty Words
  • Remember The Ocean
  • Memories
  • Your Enemies Are Fake

Quelques extraits à écouter :

Bandcamp : http://moreyellowbirds.bandcamp.com/

Merci François, et longue vie à More Yellow Birds,

Totoromoon

Publicités

Une réflexion sur “MORE YELLOW BIRDS Your Enemies Are Fake

  1. Pingback: Top Not Post-Rock 2014 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s