MAYBESHEWILL & TOTORRO au Petit Bain

Maybeshewill_Fair Youth Tour

Une fois de plus, une très belle soirée post-rock était organisée la semaine dernière par Kongfuzi au Petit Bain. Une soirée faite pour ravir les tympans des amateurs du genre et les miens puisqu’elle réunissait à l’affiche deux groupes que j’aime beaucoup : le groupe britannique Maybeshewill, dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises (mes articles ici, , et ma chronique de leur dernier album ), et le groupe français Totorro, dont je vous ai également déjà parlé (ici).

Totorro Petit Bain 18.11.2014

Totorro, c’est un talentueux quatuor breton qui a reconquis mon coeur en passant d’un post-rock sombre versé dans le métal et les voix lugubres (avec son album « All Glory To John Baltor », paru en 2011), à un math-rock pimpant et lumineux (avec son dernier album, « Home Alone », paru en avril dernier).

Sur scène, c’est un émerveillement des sens : guitares chaloupées, rythmes syncopés, voix joyeuses, le tout convie irrémédiablement à s’accrocher un sourire béat aux lèvres et à ne plus pouvoir s’en défaire. Les mélodies sont fraîches, finement construites et accrocheuses, le son puissant et clair. Le groupe rayonne et le set s’écoule d’une traite sans même que l’on s’en rende compte.

Totorro ou le remède à la grisaille, la cure de vitamine D hautement recommandée pour entrer sans dommages dans l’hiver.

A regarder et à écouter, la vidéo de Chevalier Bulltoe :

Bandcamp : http://totorro.bandcamp.com/

… … …

Quelques minutes plus tard, les post-rockeurs anglais de Maybeshewill s’avancent. Sur la scène du Petit Bain, ils viennent présenter leur nouvel album, « Fair Youth ».

Maybeshewill Petit Bain 18.11.2014  (4)

Ce soir, à Paris, il s’agit de la 53e date de la tournée que le groupe assure, sa dernière date avant de rentrer en Angleterre. Pour autant, les anglais sont en pleine forme, et le prouvent dès l’ouverture du concert avec le premier extrait de leur nouvel album, In Amber.

Malgré un petit problème de matériel, réglé dès le deuxième titre, le groupe ne laisse pas entamer sa bonne humeur et prend plaisir à partager avec le public sa joie d’être sur scène.

Les vagues sonores et puissantes sont bel et bien au rendez-vous, pour le plus grand bonheur d’un auditoire ayant réservé un accueil plus que chaleureux au groupe. Les guitares sont abrasives, la batterie cinglante et le clavier virevoltant.

Tout au long du set, les morceaux de « Fair Youth » alternent avec des morceaux plus anciens, et les disparités que l’on avait ressenti sur disque entre les choix musicaux anciens et les nouveaux s’effacent pour faire place à une très belle homogénéité.

Les corps se cambrent et se cabrent sur les guitares, tandis que la batterie fait des bonds sous l’oeil attentif de Matthew Daly, géant qui impressionne au clavier. Dans le public, les têtes se balancent au gré des puissantes vibrations qui envahissent la salle. Une salle comble, et en liesse.

Je suis heureuse d’entendre en live un très beau titre issu du dernier album, In The Blind. Les boucles mélodiques sont envoûtantes et émouvantes. Un délice pour mes tympans déjà ravis, et qui le seront encore plus quelques minutes plus tard, lorsque les premières déflagrations de guitares de mon titre favori du groupe viennent tout emporter sur leur passage. Ce titre, c’est Not For Want Of Trying. Sa beauté sauvage qui ravage tout. Sensationnel sur disque, encore plus sensationnel en live. Un final magistral.

Maybeshewill Petit Bain 18.11.2014  (3)

Le temps de laisser s’abattre un déluge de cris et d’applaudissements et le groupe revient sur scène pour jouer deux titres supplémentaires. L’énergique Seraphim & Cherubin et le poétique He Film The Clouds Pt. 2. Pour ce dernier, les anglais convient sur scène les membres du groupe ayant assuré l’intégralité des premières parties de leur tournée, Flood Of Red. Toutes les voix résonnent en choeur, à la fois sur scène et dans la salle, sur ce très beau morceau qui vient clore en apothéose une merveilleuse soirée.

A écouter, parce qu’on ne s’en lassera jamais, le fabuleux Not For Want Of Trying :

Setlist du concert, Petit Bain 18/11/2014 :

  • In Amber
  • Co-Conspirators
  • Red Paper Lanterns
  • Fair Youth
  • In Another Life, When We Are Both Cats
  • Accolades
  • Sanctuary
  • Critical Distance
  • All Things Transient
  • In The Blind
  • To the Skies From A Hillside
  • Not For Want Of Trying

Encore :

  • Seraphim & Cherubim
  • He Films The Clouds Pt. 2

Site officiel : http://www.maybeshewill.net/

Post-rockement vôtre,

Totoromoon

Publicités

3 réflexions sur “MAYBESHEWILL & TOTORRO au Petit Bain

  1. Pingback: Top Concerts 2014 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s